Part of a Whole

My name is Nicolas Steenhout.
I speak, train, and consult about inclusion, accessibility and disability.

Lung Transplants From People Who Were Euthanased

I have just been made aware of a conference paper outlining how 12.8% of lung donations were from euthanasia donors. I am afraid. You should be as well.

Version française au bas de la page

Dirk Van Raemdonck, and others presented a paper at the 21st European Conference on General Thoracic Surgery in Birmingham, UK, in May 2013. The presentation was titled "Lung transplantation with grafts recovered from euthanasia donors". It discusses how between January 2007 and December 2012, 12.8% of lung grafts were collected by people who had been euthanased.

I ought to mention that I am firmly in favour of organ donation. I have signed up as a donor on my driver’s license and all my family and loved ones know my wishes. The article mentions that the people had been voluntarily euthanased, and were willing organ donors. I guess that makes it somewhat better. Err, wait, what? No, it doesn’t.

I can imagine a situation where people who are considering euthanasia but are unsure, would decide to "go for it" because they believe their organs could be helpful to someone else. The cynic part of me can also imagine less than ethical doctors advising the individual and her family in favour of euthanasia, because the organs could be beneficial. It’s one more argument "in favour" of euthanasia – "you won’t die in vain, your organs will help someone else". Talk about coercion of the tallest order.

And before you think it would never happen… Look at another "it would never happen situation". Euthanasia became legal in Belgium in 2002. In 2013, Belgium’s Parliement is a tiny wee step away from allowing doctors to euthanase disabled and ill children, including "to relieve the parents’ suffering". The Netherlands aren’t much better: "In the Netherlands, 31 percent of pediatricians have killed infants. A fifth of these killings were done without the “consent” of parents". Sickening, isn’t it?

I just can’t shake the feeling that between legalising euthanasia (or physician assisted suicide, or "medical aid in dying" as Bill 52 in Quebec terms it) will lead to abuse, and once that door is opened, it’ll be pretty darn hard to shut.

Version française

Je viens d’apprendre qu’une conférence décrit comment 12.8% des dons de poumons provenaient de personnes tués pas l’euthanasie. Je suis effrayé. Vous devriez l’être aussi.

Dirk Van Raemdonck, et als ont présenté une conférence à la 21iemme Conférence Européene de Chirurgie Thoracique à Birmingham, Angleterre en mai 2013. La conférence était intitulée "Lung transplantation with grafts recovered from euthanasia donors" (La transplantation de poumons avec des grefs receuillis de doneurs euthanasiés). Cela présente comment entre janvier 2007 et décembre 2012, 12.8% des grefs de poumons ont étés collectés du corps de personnes qui ont étées euthanasiées.

Je dois préciser que je supporte le don des organes. Mon permis de conduire précise que je veux donner mes organes en cas de tragégie. Ma famille et mes proches connaissent mon désir. L’article dit que les personnes avaient étées volontairement euthanasiées, et qu’ils avaient donné leurs organe de manière volontaire aussi. Peut-être que ça veut dire que c’est mieux. Euh, quoi? Non, pas vraiment!

Je peux imagine une situation où les personnes qui pensent à se faire euthanasier, mais ne sont pas certaines, décideraient de le faire, parce qu’elles croient que leur organes aideraient d’autres personnes. Mon côté cynique imagine aussi un docteur pas trop embarassé d’éthique qui conseillerait l’euthanasie auprès de l’individu et de sa famille, parce que les organes pourraient être bénéficiels. C’est un argument qui supporte l’euthanasie – "vous ne mourrez pas inutilement, vos organes aideront quelqu’un d’autre". C’est un cas de coercition incroyable.

Et avant que vous ne pensiez que ça n’arriverait jamais… Examinons une autre situation "qui n’arriverait jamais". L’euthanasie est devenue légale en Belgique en 2002. En 2013, le Parlement belge est très près d’adopter une loi qui permet aux docteurs d’euthanasier les jeunes enfants handicapés et malades, y compris pour alléger la souffrance des parents (article en anglais) La Hollande n’est pas vraiment mieux (article en anglais): "En Hollande, 31% des pédiatriciens ont tués des nourrissons. Un cinquèmme des ces euthanasies ont étés fait sans le consentement des parents. Ça rends malade, n’est-ce pas?

Je ne peux simplement pas me débarasser de l’impression qu’entre rendre l’euthanasie légale (ou le suicide assisté, ou l’aide médicale à mourir comme le projet de loi 52 au Québec) mènera à l’abus. Et une fois que cette porte est ouverte, ce sera impossible de la fermer.