Part of a Whole

Mon nom est Nicolas Steenhout.
Je présente, forme, et consulte au sujet de l’inclusion, de l’accessibilité et du handicap.

Emportièré par un chauffeur à cause de la construction

Il y a beaucoup de construction à Montréal. On entend souvent parler de congestion et des inconvénients causés par la construction pour les conducteurs. On entend moins souvent parler des risques pour les piétons, surtout ceux à mobilité réduite, comme moi.

De la construction partout

Bateau de trottoir à un coin de rue sombre, démoli par la construction.
Peu de lumière, pas moyen d’utiliser le trottoir de manière sécuritaire.

Plus tôt cet été, en allant prendre le bus au retour d’une réunion, j’ai été forcé à traverser une rue mal éclairée et très achalandée parce que le bateau de trottoir au coin était en (dé)construction et que rien n’avait été prévu pour que les personnes en fauteuil roulant puissent traverser de manière sécuritaire, ou alors puissent utiliser le trottoir.

Emportieré

Ce matin j’ai évité de justesse une blessure sérieuse alors que j’ai été forcé, une fois de plus, à me déplacer dans la rue. 3 des coins de l’intersection subissent de la construction, et le 4e n’a jamais eu de bateau de trottoir. J’ai été emportiéré.

C’est à dire que je me déplaçait sur la piste cyclable, avec le traffic à ma gauche. Je suis très content (et je vous dirai pourquoi dans un moment) que mon chien de service était au pied à ma gauche. Je n’ai pas pu, comme la police suggère souvent aux cyclistes, “rester à 1 mètre des voitures stationnées”. Il n’y avait pas assez d’espace entre les voitures stationnées à ma droite et le traffic à ma gauche.

D’un coup, un type a ouvert la porte de sa voiture juste en avant de moi. Je n’allais pas très vite, donc la porte n’a pas endommagé mon fauteuil roulant, mais j’aurai une belle “poque” sur le genou. Je suis chanceux de bien des manières parce que la porte aurait pu frapper ma main (brisée l’an passé). Je suis encore plus chanceux parce que nous aurions pu avoir voyagé dans l’autre sense avec mon chien entre moi et les voitures, et la porte aurait pu le frapper LUI.

Ajoutant l’affront à l’injure, le conducteur à commencé à m’engueuler (on dirait que ça arrive souvent aux cyclistes). Je n’avais pas d’affaire dans la rue, disait-il. J’ai expliqué que je n’avais pas le choix à cause de la construction qui bloquait l’accès aux trottoirs.

L’intersection

Le premier coin de cette intersection n’a pas de bateau de trottoir. Il est vieux et en mauvais état. Je suis capable de sauter en bas de ce coin quand je me sens aventureux, mais je ne suis pas capable de monter sur le trottoir à ce coin, même avec l’aide de mon chien, car le trottoir est en trop mauvais état.

Coin sans bateau de trottoir
Pas de bateau de trottoir, coin très endommagé.

Le second coin est inaccessible depuis presque 5 mois à cause d’un projet de construction massif.

Le coin entier dévasté par la construction
Ce n’est pas juste le trottoir qui a été creusé, mais le coin au complet.

Le troisième coin a vu apparaître de la construction il y a quelques jours.

Une tranchée creuse plutôt qu'un trottoir.
Ils ont creusé creux sur ce coin.

Le quatrième coin voyait un véhicule d’Hydro-Québec stationné sur le trottoir et une bouche ouverte sur le trottoir.

Véhicule d'Hydro-Québec stationnée sur le trottoir.
N’auraient-ils pas pu stationner leur véhicule dans la rue plutôt que de bloquer le trottoir?

J’aimerais bien savoir comment ils s’attendent à ce que quelqu’un en fauteuil roulant puisse utiliser le trottoir dans un cas pareil.

L’emportièrage courant

Il y a eu 164 cas d’emportièrage rapportés à Montréal en 2014. C’est plus de trois fois la semaine. Il n’y a pas de statistiques pour le nombre d’incidents pas rapportés. Vélo Québec dit que le nombre pourrait être le double, ou même le triple. Il y a certainement beaucoup d’anecdotes à ce sujet.

Éducation et legislation

Il y a une amende de 200 $ à 300 $ pour les conducteurs qui emportièrent les cyclistes. Mais on dirait que même quand il y a des dommages sévères, la police hésite à donner des contraventions (lien en anglais).

Il y a eu des campagnes d’éducation pour les conducteurs, certaines même qui suggèrent que le conducteur utilise sa main droite pour ouvrir la portière, pour les forcer à regarder dans l’angle mort avant d’ouvrir la porte. Je me souviens que quand j’avais pris mes cours de conduite, il y a maintenant bien des années de ça, notre enseignant nous disait de regarder avant d’ouvrir la porte.

Le futur

J’attend de voir ce qui se passera quand il referont les coins de trottoirs. Les bateaux de trottoirs seront-il corrects et utilisables? Profiteront-ils de cette chance de mettre en place un bateau de trottoir au coin où il n’y en a pas? Personne ne le sait! C’est certain que je garde l’oeil là dessus!

Ouin, pi?

Qu’est-ce que je veux en fin de compte? C’est assez simple: je veux pouvoir me déplacer en sécurité.

Cela implique les chauffeurs, qui doivent porter attention quand ils ouvrent leur portières. Cela nécessite aussi que les travaux soit coordonnés pour qu’il y aie toujours une route sécuritaire pour les personnes à mobilité réduite (ou les parents avec des poussettes, etc).

Que diront les autorités municipales de ceci? Prendront-ils même la peine de répondre à ce billet? Ne retenons pas notre souffle trop longtemps!