Part of a Whole

Mon nom est Nicolas Steenhout.
Je présente, forme, et consulte au sujet de l’inclusion, de l’accessibilité et du handicap.

L’accessibilité c’est pour les gens, pas pour les normes

Au fil des ans, j’ai travaillé avec des clients qui étaient plus intéressés par le respect des normes que par l’accessibilité de leur site. C’était comme si, pour eux, l’accessibilité n’était qu’un sous-produit peu intéressant de leur travail sur le respect des règles et des normes d’accessibilité. Je ne peux pas nécessairement dire que ces clients avaient tort car ils étaient souvent soumis à des exigences légales où ils devaient se conformer à un niveau de normes spécifique.

Lors de la refonte d’un site pour l’accessibilité, le but de l’exercice est de rendre le site accessible afin que les personnes, peu importe leur handicap ou capacité, puissent utiliser le site.

Les règles d’accessibilité sont là pour nous guider pour rendre les sites Web plus accessibles. Mais elles ne sont pas une panacée.

Les règles ne sont pas toujours correctes. Et n’oublions pas qu’avec les changements et l’évolution de la technologie, les normes doivent être mises à jour. Gardant tout cela à l’esprit, je trouve difficile quand un client me dit qu’ils ne feront pas X parce que c’est au-delà de leur mandat.

J’ai eu des clients qui m’ont plus ou moins dit: “Nous visons WCAG AA, alors nous ne voulons pas savoir ce qui est hors de ce mandat”. Pourtant, de petites variations sur AA auraient été faciles à mettre en œuvre et auraient rendu leur site plus accessible à plus de visiteurs.

Certaines normes d’accessibilité aux bâtiments, telles que la norme d’accessibilité du Code de construction de la Nouvelle-Zélande, traitent des «solutions acceptables et des méthodes de vérification». C’est logique. Ils fournissent une norme, mais permettent des variations sur la norme, pour autant qu’il soit démontré que la solution utilisée est aussi accessible, ou plus, que la solution proposée par la norme.

Par exemple, dans la plupart des pays, les normes de construction exigent qu’une rampe pour fauteuil roulant ne soit pas plus raide que 1:12. En d’autres termes, la rampe ne devrait pas monter plus d’un mètre pour chaque longueur de 12 mètres. La norme 1428.1 de l’Australie exige que les rampes ne soient plus raides que 1:14 alors que les Nations Unies suggèrent une pente maximale de 1:20. Il n’y a aucune raison pour laquelle vous ne pouvez pas compter sur une pente de rampe plus accessible, même si les normes de votre pays n’appellent qu’une rampe de 1:12.

Rampe d'accès de la gare de Gerringong.
Rampe de fauteuil roulant en Australie. Par Abesty CC BY-SA 4.0

Vous n’avez aucune raison de ne pas mettre en œuvre des éléments d’accessibilité qui entrent dans le champ d’application de WCAG AAA, même si la portée de votre refonte d’accessibilité ne requiert que WCAG AA. Par exemple, le but du lien (dans le contexte) SC 2.4.4 par opposition au but du lien (lien uniquement) SC 2.4.9. Le critère de succès le plus indulgent a tendance à être le plus utilisé par les entreprises, mais conduit rapidement à plusieurs liens avec le même texte. Cela peut être une série de liens “Lire plus”, ou une série de “Anglais | Espagnol “. Quand un utilisateur de lecteur d’écran navigue d’un lien à l’autre sur la même page, il peut devenir confus d’avoir plusieurs liens qui disent la même chose. Et bien que techniquement le contexte autour du lien fournirait des informations sur la destination du lien, faire cela force l’utilisateur à arrêter leur lecture et à essayer de trouver le contexte pour déchiffrer la destination du lien.

C’est notre responsabilité d’experts en accessibilité de guider ces clients pour qu’ils comprennent que l’accessibilité n’est pas une liste “cochez oui, cochez non” et que les normes ne sont pas une cible. Nous avons la responsabilité d’éduquer – même si vous pensez que cela ne fait pas partie de notre mandat. Nous devons connaître les meilleures pratiques et partager ces connaissances avec nos clients et nos collègues.

Parce que l’accessibilité n’est pas une liste de contrôle et les normes d’accessibilité ne sont pas une cible à atteindre puis à oublier. Ils ne sont qu’un outil pour nous aider à rendre le Web plus accessible et utilisable pour tous (indépendamment d’un quelconque handicap). L’accessibilité c’est pour les gens, pas pour les normes.