Part of a Whole

Mon nom est Nicolas Steenhout.
Je présente, forme, et consulte au sujet de l’inclusion, de l’accessibilité et du handicap.

Suivi sur les problèmes d’accessibilité avec la STL

Le 16 septembre dernier, on m’a refusé l’accès à un des autobus de la Société des Transports de Laval (STL). J’ai porté plainte immédiatement, et ai aussi écrit un billet à ce sujet. La semaine suivante, j’ai parlé avec Monsieur Sylvain Yelle, Directeur principal pour l’exploitation de la STL. Il a offert les excuses de la STL, et nous avons parlé des problèmes d’accessibilité du réseau, et des plans pour les résoudre. M. Yelle disait que les deux plus gros problèmes sont le manque d’autobus accessibles, et le manque de trottoirs à Laval. La STL prévoit que 100% de ses lignes seront accessible en 2028!!!

M. Yelle a dit que le refus d’accès à l’autobus était contre les consignes claires de la STL au sujet d’accès au réseau régulier. Il a présenté les excuses de la Société de Transport de Laval. J’accepte cela.

Il expliquait que malgré l’achat de plusieurs autobus « accessibles », la STL n’a pas pu rendre plus de lignes accessibles. Il y a deux problèmes majeurs :

  1. Le manque de trottoirs
  2. Les autobus existants peu fiables

Manque de trottoirs

Environ 50% des arrêts d’autobus de la STL sont là où il n’y a pas de trottoirs. Sans trottoirs, les autobus ne peuvent pas déployer les rampes. Ce qui veut dire que même si toutes les rampes des autobus fonctionnaient tout le temps, il y a au moins la moitié des arrêts qui ne pourraient pas être utilisés.

Et la STL dit qu’elle ne peut rien faire à ça. C’est la responsabilité de la Ville de Laval d’ajouter des trottoirs, et des bateaux pavés permettant l’accès. En effet, la Ville doit avoir une grande part à prendre, mais je ne peux m’empêcher de trouver ça très pratique pour expliquer le manque d’accès.

Autobus existants

La STL a commencé a acheter des autobus bas avec rampes arrière en 1997. Ces autobus étaient mal conçus. Le système est peu fiable. Dans 25% des cas, il y avait des bris et le système ne fonctionnait pas. Ceci entraînait plusieurs problèmes :

  • Usager en fauteuil roulant ne pouvant pas monter dans l’autobus
  • Usager en fauteuil roulant ne pouvant pas descendre de l’autobus
  • Autobus bloqué sur place, nécessitant un autre autobus, et tous les passagers devant attendre l’autre bus
  • Etc.

Nouveaux autobus

La STL a commencé à acheter des autobus avec rampes à bascule à l’avant du bus en 2010. Tous les autobus achetés depuis sont accessibles. Ils achètent environ 20 nouveaux véhicules par années. Le parc d’autobus passera de 237 en 2011 à 380 en 2028.

2028 – un réseau complètement accessible pour la STL

D’après le plan de développement de l’accessibilité des transports en commun de la Société des Transports de Laval, le réseau sera complètement accessible en 2028. Ce plan a été approuvé par le Ministère des Transports du Québec.

2028. Oui. Deux mille vingt-huit.

Dans mon dernier billet sur ce sujet, je demandais s’ils pensaient que ça serait acceptable d’attendre 5 ou 10 ans avant. J’étais dans les patates, ben raide à part de ça. C’est pas 10 ans, c’est plus de 15 ans. QUINZE ans.

Je comprends bien que ça coûte cher, et que ce n’est pas facile à faire. Mais j’admets que de voir que le réseau ne sera pas pleinement accessible avant 2028 me laisse plutôt insatisfait. On penserait presque qu’aucune des personnes qui ont travaillé sur ce plan ne dépend d’un réseau de transport en commun accessible.

Téléchargez le plan d’accessibilité de la STL